Bauvorhaben

Au nom du comité de citoyens de la Piazza d’Armi, accompagnée de 86 signatures, en vue d’interdire toute construction dans un espace vert urbain 

Comitato cittadini per Piazza d'armi
Petition is directed to
Petitionsausschuss des Europäischen Parlaments
67 Supporters 67 in Europäische Union
13% from 500 for quorum
  1. Launched 25/02/2020
  2. Collection yet 11 months
  3. Submission
  4. Dialog with recipient
  5. Decision

Dies ist eine Online-Petition of the European Parliament. If you click "sign", you will get forwarded to get registered with the website of of the European Parliament:

Sign

Le pétitionnaire souhaite préserver 35 hectares d’espaces verts dans la zone dénommée «Piazza d’Armi», qui constitue une oasis naturelle dans la ville de Milan. En 2016, la propriété de ce domaine, qui relevait jusque-là du ministère de la défense, a été confiée au ministère de l’économie et des finances. Ce dernier l’a mis en vente par l’entremise d’une société de gestion immobilière, en indiquant dans l’appel d’offres que le ou les acheteurs auraient la possibilité de construire environ quatre mille logements dans une zone résidentielle désignée, ainsi que des bâtiments tertiaires et commerciaux, conformément à la réglementation d’urbanisme de la ville. Ce projet de transformation prévoit également la démolition de bâtiments militaires ayant une valeur historique et architecturale. Le comité souligne les qualités intrinsèques de cet espace vert, qui constitue un écosystème unique (comprenant une zone boisée, une zone marécageuse et des potagers) et joue un rôle essentiel pour le niveau des eaux souterraines de la ville. Il présente également des estimations inquiétantes (provenant du rapport 2016 sur l’épuisement des sols, la dynamique foncière et les services écosystémiques de l’Institut supérieur pour la protection et la recherche pour l’environnement (ISPRA)) sur la disparition de services écosystémiques en raison du développement urbain excessif. En outre, le comité attire l’attention sur les répercussions que la prolifération urbaine pourrait avoir sur la faune et la flore vivant dans la zone marécageuse, en particulier les oiseaux migrateurs et les batraciens, dont 39 espèces d’oiseaux protégées en vertu de la directive 2009/147/CE (directive «Oiseaux») et de la directive 92/43/CEE (directive «Habitats»). Il met également en évidence l’effet palliatif de la Piazza d’Armi sur la pollution atmosphérique à l’intérieur et aux abords de Milan, grâce à sa partie boisée équivalant à 50 terrains de football (à cet égard, la zone métropolitaine milanaise viole en permanence les valeurs limites quotidiennes et annuelles relatives à la concentration de particules atmosphériques (PM10) et de dioxyde d’azote (NO2). Enfin, les pétitionnaires mentionnent la valeur historique et anthropologique du site, en particulier l’activité agricole et les contraintes paysagères connexes, ainsi que les campagnes locales de sensibilisation à la conservation menées par le Fondo Ambiente Italiano (Fonds italien pour l’environnement) en 2017. Tous ces éléments justifient la création d’un grand parc public dans lequel l’ensemble des espaces verts et de la zone boisée de la Piazza d’Armi pourront être conservés à titre de «capital naturel de la biodiversité».

Thank you for your support, Comitato cittadini per Piazza d'armi

Not yet a PRO argument.

No CONTRA argument yet.

Help us to strengthen citizen participation. We want your petition to get attention and stay independent.

Donate now