Nous éxigeons des gouvernements des Etats membres de l'UE et du Conseil de ministres de l'UE - d'abandonner l'attitude négative envers la Grèce, - de comprendre le problème «grec» comme signal d'un problème fondamental et plus grave qui concerne toute l'Europe et - de saisir enfin des mesures qui dépassent une cosmétique superficielle.

Reason

L'Europe dans son ensemble est malade. Même les pays «riches» ont perdu leur équilibre. En Allemagne, par exemple, de plus en plus de personnes doivent jouer leur peau pour quelques centaines d'euros tandis que d'autres pètent dans la soie.

Ce que fait jour en Grèce en manière si drastique couve dans tous les pays européens. Rendre responsable la Grèce tout court ne mène pas à une solution.Ce faisant on voile simplement le problème qui jusqu'à présent les autres pays n'abordent non plus.

Ce n'est pas parce qu'on promets plus de postes de travailI qu'il y aura plus d'emploi. L'ère brève de plein emploi est finie, elle n'est qu'une exception dans l'histoire. Les promesses électorales n'y changent rien. On ne peut pas être témoin les bras ballants quand l'industrie débauche chaque année des milliers et des milliers de postes de travail – et ensuite prétendre qu'on fera naître de l'emploi d'une manière ou d'une autre.

Ce n'est pas un plein emploi historiquement dépassé dont les citoyens européens ont besoin. Ils leur faut une pleine garantie d'existence. A chaque être humain doit être attribué le droit à l'accès égale aux moyens de subsistances, imperdable pendant toute sa vie.

Si l'Europe n'arrive pas à distribuer de façon raisonnablement équitable les richesses créees par la nature et par les citoyens elle va se ruiner à cause des antagonismes internes et être forcée de se soumettre au diktat des pouvoirs étrangères.

Pour en savoir plus: www.com-parte.net

Thank you for your support, com-parte | Billo Heinzpeter Studer from Monfalcone
Question to the initiator

This petition has already been translated into the following languages

new language version
pro

Not yet a PRO argument.

contra

No CONTRA argument yet.