Picture of the house parliament

L'UE doit-elle devenir plus autonome et davantage s'imposer en matière de migration, de sécurité et d'énergie ?

78 ended sessions
674 participants

This House Parliament is closed

Now look at the evaluated results of this house parliament and the statements of the addressed parliamentarians.

Background

L’offensive russe en Ukraine est un tournant pour l’Europe. Non seulement l’indépendance d’un État est en danger, mais c'est l'Occident tout entier, avec ses valeurs, ses pratiques démocratiques et sa prospérité, qui est remis en question. En même temps, la guerre expose sans relâche les faiblesses de l'Union européenne. La dépendance vis-à-vis des importations de combustibles fossiles, une attitude irrésolue à l'égard des réfugiés provenant de nombreuses régions du monde et un manque de capacités militaires ont rendu l'Union vulnérable aux attaques extérieures et aux tentatives de déstabilisation. L’UE n’est pas perçue comme un acteur décisif, ni sur les questions de sécurité ni sur la gestion de ses ressources. Bien souvent, ce sont les États-Unis, la Chine et la Russie qui donnent le ton. L'UE doit donc devenir plus souveraine. Elle doit s'affirmer. Cela passe par un changement de cap dans les domaines clés que sont la migration, la sécurité et l'énergie. Dans ce Débat Participatif, trois propositions concrètes pour une Europe souveraine seront discutées et débattues.

Subquestions

1. Faut-il juger et déterminer en dehors de l’UE si les personnes ont droit à l’asile au sein de l’UE?

Background: Plusieurs millions d'Ukrainiens et Ukrainiennes ont dû quitter leur pays. La guerre à la frontière de l’UE révèle malgré elle la persistance de la question migratoire dans l'UE. Actuellement, la procédure de Dublin est en vigueur. Il s'agit d'un système complexe et controversé qui vise à déterminer lequel des États européens est responsable de l'examen d'une demande d'asile. Jusqu'à présent, la demande d'asile est faite sur le territoire de l'État membre où les demandeurs d’asile arrivent. La procédure de Dublin atteint de plus en plus ses limites opérationnelles. Face aux prévisions de déplacements humains dus aux guerres ou aux catastrophes climatiques, des réformes sont nécessaires. La proposition consiste à élaborer une procédure qui permette de demander l'asile déjà en dehors de l'UE - par exemple dans les ambassades ou les centres de migration de l'UE dans les États en crise - et que les décisions sur les droits de séjour soient prises sur place.

Pro

Réduire la pression migratoire aux frontières extérieures de l'UE et sur les différents États membres.

Plus de visibilité pour les demandeurs d’asile comme pour les États membres.

Les personnes ayant droit à l'asile peuvent renoncer à un déplacement qui mettrait leur vie en danger et utiliser des options de voyage légales.

Contra

Dans les situations de crise ou de guerre, une demande et une procédure sur place ne sont pas toujours possibles car les gens doivent fuir.

Une telle mesure peut favoriser l'immigration clandestine si la demande n'est pas accordée et entraîner une vague de demandes d'asile dans des régions instables.

Le filtrage dans le pays d'origine ne fonctionne que si une politique européenne commune en matière de migration et de distribution par quotas est en place.

Additions from the meetings

Could be embedded in a europewide asylum und migration system, that has clear standards and
treats everyone the same

Fighting the cause not the symptoms. Stronger support in the countries of origin.

1/7

2. L'UE doit-elle engager des opérations dans d'autres pays avec sa propre armée afin de stabiliser et pacifier ces derniers?

Background: Les pays voisins de l'Europe deviennent de plus en plus instables, comme le démontre de manière inquiétante l'invasion russe en Ukraine. L'UE mène déjà des missions dites de "maintien de la paix", par exemple en Géorgie ou sur le continent africain. L'objectif de ces missions est de promouvoir la démocratie, d'assurer la sécurité de la population, de former les forces locales et de surveiller les frontières. Avec sa propre armée européenne, qui pourrait être conçue en complément des forces armées nationales, l'UE pourrait aller encore plus loin. En cas d'urgence, elle pourrait également intervenir militairement dans des conflits - par exemple en cas de génocide - et jouer un rôle actif dans la stabilisation et la pacification d'autres États. L'OTAN maintient actuellement sa main protectrice au-dessus de l'Europe. Mais si l'on assiste à un changement fondamental de l'équilibre des forces politiques et à un renforcement du nationalisme aux États-Unis, ce filet de sécurité sera compromis. La force de l'UE peut dans un premier temps être établie comme une force armée distincte des armées nationales. Elle pourrait être directement subordonnée aux trois grandes institutions européennes (Conseil, Commission et Parlement).

Pro

L'UE se voit offrir la possibilité de protéger la démocratie et les droits de l'homme également en dehors de l'UE.

L'UE gagnerait en indépendance face aux États-Unis et pourrait représenter ses intérêts en matière de sécurité sereine et souveraine.

Une force de défense européenne pourrait réagir rapidement et de manière unie aux crises et permettrait d'économiser des ressources.

Contra

La souveraineté des autres États serait violée par la politique d'intervention de l'UE.

Le risque d'escalade des conflits militaires augmente.

La force de l'UE, c'était son soft power. Cela ne devrait pas être sapée par une orientation vers le hard power.

Additions from the meetings

I could help smaller states, such als Cyprus or the baltics, to feel safe and be safe

No EU peacekeeping mission without UN mandate

1/4

3. Les nouvelles constructions et les rénovations de logements au sein de l'UE qui ne font pas intervenir les énergies renouvelables (solaire, éolienne, géothermique, etc.) devraient-elles être interdites?

Background: Les énergies fossiles restent le moteur et la source de la prospérité de l'Europe dans un système économique mondialisé. Cela devient un problème en temps de crise. La dépendance vis-à-vis des importations d'énergie, par exemple de la Russie, met en danger l'économie et la stabilité de l'Europe. Par ailleurs, l'utilisation continue de combustibles fossiles aggrave la crise climatique, comme le montre le dernier rapport du GIEC. L'UE doit devenir moins dépendante des importations d'énergie et atteindre ses objectifs relatifs au climat. La discussion porte sur la possibilité d'établir une nouvelle directive interdisant les nouveaux bâtiments (privés comme publics) qui n'intègrent pas d'énergies renouvelables (solaire, éolienne, géothermique, etc.). Cela vaut également pour la rénovation énergétique des maisons individuelles et des immeubles résidentiels existants.

Pro

Se détourner des énergies fossiles et passer aux énergies renouvelables nécessite une pression, sinon le marché ne bougera pas.

Un passage rapide aux énergies renouvelables protège les citoyens des variations du cours des prix et réduit la dépendance aux importations.

Avec l'énergie solaire, l'énergie éolienne, les pompes à chaleur et l'énergie géothermique, etc. Il existe aujourd'hui des technologies assez solides pour assurer la transition.

Contra

Les interdictions ne sont pas un moyen convaincant de faire évoluer les pratiques et les comportements.

Le rendement des énergies renouvelables fluctue en fonction des conditions météorologiques et il est impossible d'assurer un approvisionnement stable sans disposer de réserves et de réseaux de distribution suffisants.

Les éoliennes et les champs solaires défigurent le paysage et les zones résidentielles.

Additions from the meetings

It needs a balances approach, that is socially inclusive

Before we implement such strict rules for individuals and families, we need to increase the
capabilities to safe and distribute energy all over Europe more effectively

1/5

Impressions from the house parliaments

Evaluation

L'UE doit-elle devenir plus autonome et davantage s'imposer en matière de migration, de sécurité et d'énergie ?

78 sessions

consents 72

rejections 1

abstentions 5

This is how the addressees express themselves

approval

Die verpflichtende Nutzung Erneuerbarer Energien ist ein wichtiger Schritt zu mehr Energieunabhängigkeit und geringeren Kosten. Sie sollte nicht durch nationale Verstrickungen (bspw. mit fossilen Staatskonzernen) behindert werden. Allerdings muss neben der Energieversorgung auch die Energienutzung (Stichwort Effizienz) stärker in den Blick genommen werden. Das gilt auch für die "graue Energie" der Gebäude, die für die Errichtung aufgewendet werden muss. Und außer Wind, Solar und Geothermie würde ich auch die Nutzung von unvermeidlich anfallender Abwärme (bspw. aus Industrieprozessen oder Abwassersystemen) als Quotenerfüllung gelten lassen.

to the results

1. Faut-il juger et déterminer en dehors de l’UE si les personnes ont droit à l’asile au sein de l’UE?

The voting results consist of 568 entered results.

trend (median)

6

Average

5.6

2. L'UE doit-elle engager des opérations dans d'autres pays avec sa propre armée afin de stabiliser et pacifier ces derniers?

The voting results consist of 568 entered results.

trend (median)

5

Average

4.9

3. Les nouvelles constructions et les rénovations de logements au sein de l'UE qui ne font pas intervenir les énergies renouvelables (solaire, éolienne, géothermique, etc.) devraient-elles être interdites?

The voting results consist of 568 entered results.

trend (median)

7

Average

6.5

Help us to strengthen citizen participation. We want to support your petition to get the attention it deserves while remaining an independent platform.

Donate now