Région: Suisse
Santé

Stop à l'obligation vaccinale et à la collecte de nos données médicales ?

La pétition est adressée à
Conseil fédéral
60.754 Signataires
Collecte terminée
  1. Lancé 29/06/2020
  2. Collecte terminée
  3. Préparer la soumission
  4. Dialogue avec le destinataire
  5. Décision

Chers citoyens en Suisse

**Avec la pétition suivante, le "Movement de liberté Suisse (MLS)" et les signataires de la pétition demandent au Conseil fédéral d'interdire l'obligation ou la contrainte de vacciner, ainsi que le stockage de données personnelles concernant notre santé via des apps ! ** Cette pétition ne contient aucune discussion sur le sens ou les avantages d'une vaccination contre le virus du SRAS-CoV-2 ou sur les avantages et les inconvénients d'une vaccination.

Beaucoup d'entre vous sont nés ici et ont déjà constaté au cours de leur enfance que nous sommes nés dans un pays où l'on vit avec une grande liberté individuelle. Beaucoup d'entre vous ont également immigré en Suisse, probablement aussi parce que c'est un pays où règnent de nombreuses libertés et la paix.

Cette période du Corona nous amène maintenant à un carrefour où nous allons jeter les bases de notre avenir, mais aussi de celui de nos descendants, afin de savoir si nous pouvons continuer de jouir des libertés qui ont existé jusqu’à aujourd’hui et à décider de notre corps et des interventions. Si nous venions à perdre ces libertés, nous serions très proches d’instaurer une société de classes inégalitaire. N'oubliez pas que même si vous êtes en bonne santé aujourd'hui, cela peut changer rapidement à tout moment.

Nous sommes convaincus qu'il est beaucoup plus facile de perdre une liberté que de la regagner. C'est pourquoi nous vous demandons de soutenir la pétition et de la diffuser. Aidez-nous à trouver un moyen de combattre les épidémies à l'avenir sans sacrifier nos libertés. (Pour plus d'informations, voir ci-dessous et sur www.fbschweiz.ch )

Madame la Présidente de la Confédération suisse, Simonetta Sommaruga

Cher Conseil fédéral

L'évolution des mesures prises par la Confédération à la suite de la pandémie "Corona" devient préoccupante pour de nombreux citoyens. Cela s'applique en particulier aux deux développements énumérés ci-dessus.

L'idée annoncée d'une vaccination obligatoire dans le monde entier, telle que propagée par certaines organisations et politiciens, ne correspond pas à notre conception des personnes, de la liberté individuelle et de l'intégrité physique. [1] Le droit à l'intégrité physique doit être préservé. C'est une question de conscience personnelle pour chaque personne, qu'elle veuille ou non accepter l'offre de vaccination.

L'utilisation d'une application qui stocke des données sur l'état de santé des personnes et qui rend ces données accessibles à des tiers qui ne sont PAS liés par le devoir de confidentialité viole la protection de la vie privée. En outre, il favorise la division de la société en ce qui concerne le sujet socialement sensible qu'est la santé. Ce clivage ne se produira pas seulement entre jeunes et vieux, mais aussi entre toutes les personnes qui ont des opinions personnelles différentes sur la vaccination et/ou des conditions de santé différentes.

Nous sommes convaincus qu'une telle évolution est dangereuse pour la liberté et la paix sociale dans notre pays.

Les soussignés s'opposent à cette évolution et demandent au Conseil fédéral d'examiner la formulation suivante et d'apporter les modifications nécessaires au niveau législatif, conformément à ses souhaits.

Personne ne doit pouvoir être contraint à se faire vacciner. Le refus d'une vaccination ne doit pas entraîner de désavantages sociaux ou professionnels. Les données relatives à la santé ne peuvent être stockées ou commandées pour stockage que par les tiers suivants. a. Les personnes physiques qui sont soumises au secret professionnel, b. Les professionnels qui traitent des données relatives à la santé dans le cadre de leur pratique professionnelle (médecine complémentaire et conseils nutritionnels) c. Les personnes physiques qui obtiennent une autorisation par le biais d'un consentement qualifié du citoyen.

Raison

Pour la vaccination sous la contrainte.

Droit fédéral applicable : (Art 10 al. 2 Toute personne a droit à la liberté individuelle, notamment à l'intégrité physique et psychique et à la liberté de circulation). La vaccination contre COVID-19 mais aussi contre les épidémies ultérieures doit continuer à être une offre uniquement et doit être volontaire. Le droit à l'intégrité physique doit être préservé. C'est une question de conscience personnelle pour chaque personne, qu'elle veuille ou non accepter l'offre de vaccination.

La liberté de conscience, ainsi que la liberté de croyance, est depuis longtemps inscrite comme un droit fondamental dans le droit constitutionnel et international.

Non au stockage des données sur la santé

Droit fédéral applicable (art. 13, al. 2 Toute personne a droit à la protection contre l'utilisation abusive de ses données personnelles)

En raison de la nature sensible des données et de la première collecte de données sensibles sur la santé via des applications, des mesures immédiates doivent être prises. Les données relatives à la santé sont des données qui ne peuvent être communiquées ou commandées pour être stockées qu'aux personnes soumises à la confidentialité ou qui traitent des données relatives à la santé dans le cadre de leurs activités professionnelles, telles que la médecine complémentaire, les conseils nutritionnels ou autres. L'art. 321 du code pénal suisse régit le devoir de confidentialité et s'étend également aux professions médicales. L'admission d'une application qui permet à des personnes non soumises à l'obligation de confidentialité d'accéder à des données sur la santé d'autres personnes rend l'obligation de confidentialité superflue.

Une telle application ne doit jamais être approuvée. Nous craignons qu'une telle application ne conduise à la dénonciation et à la discorde dans le pays.

En raison du coronavirus, les questions de protection des données sont plus que jamais d'actualité. La protection des données au niveau de la santé avec l'avènement de la numérisation nécessite également de toute urgence des réformes pour les personnes concernées, qui devraient viser à accroître la transparence en renforçant les exigences relatives aux déclarations de consentement dans l'intérêt de l'autodétermination. Considérant ces questions importantes : • qui supporte les risques en termes de liberté et d'intégrité, • comment obtenir un consentement qualifié de l'utilisateur d'une application • l'utilisateur peut-il supprimer les données à tout moment et dans leur intégralité, • la manière dont les utilisateurs sont informés de la collecte et de la diffusion de leurs données et dans quelle mesure, • les possibilités dont ils disposent pour obtenir des informations et la situation des droits individuels tels que le "droit d'être oublié" et • comment sont traitées les sanctions pour les infractions et comment peut-on les faire appliquer. Tant que ces questions et d'autres ne sont pas clairement réglementées par la loi, ces applications ne peuvent pas être autorisées.

[1] Cette pétition ne contient aucune discussion sur le sens ou le bénéfice d'une vaccination. La phrase a été supprimée !

Merci pour votre soutien, Richard Koller de Vielbringen
Question à l'initiateur

Cette pétition a été traduite dans les langues suivantes

Actualités

Considérer l’obligation vaccinale n’est qu’un prétexte pour introduire dans notre corps des substances capables de violer nos mécanismes les plus intimes et annihiler notre souveraineté. Résister pour une liberté thérapeutique totale. Car lorsque la population aura perdu toute vigilance, ont nous fera croire à une société protectrice,le champ devient libre pour contrôler notre santé, notre psychisme, nos maladies, notre comportement etc..Et si l’on vous disait soudain : boire obligatoirement un litre de coca cola par jour car nos experts ont découvert que c’est indispensable pour votre santé!

notre corps des substances capables de violer nos mécanismes les plus intimes et annihiler notre souveraineté. Résister pour une liberté thérapeutique totale. Car lorsque la population aura perdu toute vigilance, ont nous fera croire à une société protectrice,le champ devient libre pour contrôler notre santé, notre psychisme, nos maladies, notre comportement etc..Et si l’on vous disait soudain : boire obligatoirement un litre de coca cola par jour car nos experts ont découvert que c’est indispensable pour votre santé!

Aide à renforcer la participation civique. Nous voulons que vos préoccupations soient entendues tout en restant indépendants.

Promouvoir maintenant

openPetition International